Michel Bissonnet sera finalement candidat à la mairie

Guillaume
Guillaume Picard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Michel Bissonnet a mis fin au suspense qu'il entretenait depuis plusieurs semaines et annoncé en primeur au Progrès Saint-Léonard qu'il sera candidat à la mairie de Saint-Léonard, le 1er novembre prochain.

Michel Bissonnet sera finalement candidat à la mairie

L'ancien président de l'Assemblée nationale du Québec dit avoir hésité à se représenter en raison de la retraite de son épouse, la conseillère de ville Yvette Bissonnet, qui quittera la vie politique au terme de son sixième mandat. « Cela fait 38 ans que nous sommes mariés. Elle aurait souhaité que je prenne ma retraite en même temps qu'elle, mais votre article paru il y a deux semaines concernant mon possible départ a fait en sorte que beaucoup de citoyens m'ont parlé et m'ont incité à rester. Je suis en politique depuis 31 ans. J'ai encore de l'énergie et le feu sacré. Je demeure actif et les gens m'ont dit qu'ils m'apprécient. C'est sûr que quand je suis revenu au municipal, en septembre dernier, ce n'était pas que pour un an. Mais ma difficulté, c'était d'avoir un consensus avec mon épouse. Finalement, d'un commun accord, nous avons décidé que j'allais continuer à servir mes concitoyens, surtout que j'ai été élu avec 94 % des suffrages. »

Une assemblée d'investiture aura lieu le 8 juillet prochain pour confirmer la candidature de M. Bissonnet et des trois autres conseillers qui ont décidé de briguer à nouveau les suffrages, à savoir Dominic Perri, Mario Battista et Robert L. Zambito.

Toutefois, M. Zambito – qui siège à Saint-Léonard depuis 1986 – convoite cette fois le poste de conseiller de ville (siégeant au conseil municipal de la Ville-centre) au lieu du poste de conseiller d'arrondissement qu'il occupe en ce moment.

Lili-Anne Tremblay tentera de succéder à Yvette Bissonnet

Une femme tentera de succéder à Yvette Bissonnet dans le district Saint-Léonard-Est, soit Lili-Anne Tremblay, qui multiplie en ce moment les rencontres avec les membres d'Union Montréal pour se faire connaître.

Employée de Revenu Québec et originaire du Saguenay, Mme Tremblay est mariée à un Italien d'origine et vit à Saint-Léonard depuis plusieurs années. Membre du comité consultatif d'urbanisme de l'arrondissement, elle détient une maîtrise de l'École nationale d'administration publique (ENAP) et un baccalauréat en gestion des affaires d'HEC-Montréal. C'est Yvette Bissonnet qui l'aurait invitée à faire le saut en politique.

Organisations: Assemblée nationale du Québec, Union Montréal, Revenu Québec École nationale ENAP

Lieux géographiques: Saint-Léonard, District Saint-Léonard-Est, Saguenay

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires