Trois formations accèdent à la finale de la Relève en Blues

Véronique
Véronique Leduc
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le FestiBlues approche à grands pas et la relève qui y sera présente s'est précisée samedi soir dernier. Les groupes King Melrose, CAB et Patrick Lehman and the Dropbeat Kings se sont démarqués lors de la demi-finale du concours la Relève en Blues. Les trois demi-finalistes parmi les cinq en lice ont été choisis par le jury respectivement pour leur dynamisme, leur complicité et leur émotion qui se dégageaient sur la scène de la Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville.

La complicité du Duo CAB était palpable lors de la Relève en Blues.

Le concours la Relève en Blues permet à de jeunes talents dans le domaine de la musique blues de se faire valoir sur la scène musicale d’ici en offrant au grand gagnant du concours la chance d’enregistrer une démo lui permettant d’accéder au milieu professionnel.

La formation King Melrose et son énergique pianiste et chanteur, Sébastien Côté, de Joliette, a présenté des pièces de style blues et rhythm and blues aménagées à leur façon et toutes en français. «Je tripe, a lancé le chanteur sur scène. Tout ce qui se passe dans ma vie, j'essaye de le mettre en musique et je trouve ça le fun.»

De son côté, le duo CAB, une formation acoustique, originaire d'Howick en Montérégie, a charmé l'auditoire avec son côté intimiste. L'an dernier, les deux complices avaient tenté leur chance au même concours avec deux autres musiciens. «Cette fois-ci, on s'est dit, on va la jouer comme il y a longtemps quand cette musique a été créée. On est retourné en arrière», a mentionné le compositeur et interprète, Charles Barrington. Armé de sa guitare et de son harmonica, l'interprète était accompagné d'un contrebassiste.

Le groupe Patrick Lehman and the Dropbeat kings, de l'ouest de l'île de Montréal, complète le choix du jury. La formation a partagé son amour pour la musique soul, blues, funk et rock and roll en présentant des pièces très rythmées. L'auteur, compositeur et interprète, Patrick Lehman, s'est dit très content de leur performance. Il a également souligné le grand espace sur la scène, qui était parfait pour les membres expressifs du groupe.

Les finalistes performeront lors de la 13e édition du FestiBlues au parc Ahuntsic (10 555, rue Lajeunesse), les 12, 13 et 14 août.

En plus d'offrir une vitrine sur la scène musicale d’ici, le concours ouvre la porte sur l'Europe en permettant à une formation qui se démarquera auprès d'un jury français de se produire en France dans le cadre du Festival Blues-sur-Seine.

Une expérience enrichissante pour tous

Les formations Robben Ford Tribute, dont le bassiste et le batteur sont d'Ahuntsic, et The Boogie Bandits repartent bredouille de la demi-finale, mais avec une expérience de plus dans leur poche.

«On était là pour le plaisir. Ça aurait été tant mieux si on avait gagné, mais juste le fait de participer nous a donné un «boost». Cet été, on va miser sur le marketing. On veut se trouver un logo et refaire nos photos», a indiqué le chanteur Étienne Baril, de Saint-Lambert.

Patrick St-Pierre de Robben Ford Tribute, a également souligné que la formation aurait aimé aller en finale. «On est un «band» de cover. Je crois que c'est important que les groupes qui composent leurs propres pièces aient un avantage sur ceux qui font du cover», a-t-il mentionné tout en soulignant l'impeccable organisation du FestiBlues.

Organisations: Groupe Patrick Lehman

Lieux géographiques: Joliette, Howick, Montérégie île de Montréal Parc Ahuntsic Rue Lajeunesse Europe France Saint-Lambert

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires