Amélioration du réseau de transport d’Hydro-Québec : un projet « généralement bénéfique »

Daphnée
Daphnée Tranchemontagne
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Dépôt du rapport du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement

Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) a dévoilé son rapport sur le Projet d’évolution du réseau de transport du nord-est de la région métropolitaine de Montréal. Celui-ci fait suite aux consultations publiques tenues aux mois de mai et juin. Dans le document de 112 pages, l’organisme se positionne en faveur du projet qu’il estime être « généralement bénéfique pour la région métropolitaine de Montréal ».

Un schéma du projet envisagé par le promotteur, Hydro-Québec TransÉnergie. (Photo : gracieuseté)

La proposition d’Hydro-Québec vise à rénover les postes de transport de la ligne nord-est, dont fait partie le poste Bélanger, situé entre les rues Jean-Talon et Bélanger, afin d’améliorer la capacité du réseau reliant Lanaudière à l’est métropolitain.

Selon les conclusions du BAPE, l’agrandissement du poste Bélanger améliorerait la qualité du climat sonore et lumineux à proximité du bâtiment. En effet, le remplacement des six transformateurs actuels par quatre à bruit réduit permettrait une réduction de 20 décibels (dBA) tandis que le remplacement des dispositifs d’éclairage ferait en sorte que l’intensité de l’éclairage pourrait être réduite de 50 %.

Champs magnétiques et électriques

La puissance des champs électromagnétiques ressentis à proximité du poste Bélanger (0,2 µT) équivaut au niveau ambiant retrouvé en milieu rural et urbain.

« À l’étape finale de l’aménagement du nouveau poste Bélanger où la ligne de 315 kV serait seule dans l’emprise, soit après 2020, le champ magnétique sous les conducteurs serait de 1,7 µT. Entre 2014 et 2020, la ligne à 315 kV serait juxtaposée à la ligne existante de 120 kV. Pendant cette période, le champ magnétique estimé serait de 3,2 µT.

« Aucune limite d’exposition au champ magnétique n’a été adoptée au Québec ni au Canada. À l’échelle internationale, la Commission internationale sur la radioprotection non ionisante, affiliée à l’Organisation mondiale de la santé, recommande une limite d’exposition pour la population de 200 µT aux champs magnétiques », est-il indiqué dans le document.

Pour ce qui est des champs électriques, encore une fois, « aucune limite d’exposition n’a été adoptée au Québec ni au Canada ».

Malgré tout, le BAPE suggère que le ministère de la Santé et des Services sociaux prenne part aux études que souhaite mettre en place Hydro-Québec TransEnergie pour étudier les effets sur la santé.

Impacts environnementaux

L’agrandissement du poste Bélanger aurait peu de répercussions sur l’environnement puisque celui-ci se situe dans un « milieu fortement urbanisé ». Toutefois, la construction d’un nouveau bâtiment de 24,9 mètres et l’érection de murs architecturaux menacent le paysage. Pour pallier ce problème, « différentes avenues […] d’aménagement paysager seraient envisagées par le promoteur, bien qu’aucun plan concept n’ait encore été produit », est-il indiqué dans le rapport.

L’arrondissement de Saint-Léonard s’est dit favorable à la création d’une zone tampon aménagée, en tenant compte des besoins et des goûts des copropriétaires des tours Novello qui bordent la limite nord-ouest du poste Bélanger.

Le BAPE recommande également à Hydro-Québec TransEnergie de rencontrer les riverains pour leur offrir d’aménager et de planter sur leur terrain, aux frais du promoteur, de la végétation qui agirait à titre d’écran visuel.

Les travaux à la ligne d’alimentation sont admissibles au programme de mise en valeur intégrée. Grâce à cette initiative, l’arrondissement de Saint-Léonard pourrait recevoir 245 000 $ en dédommagement. L’administration municipale ignore encore comment sera utilisé ce montant. Toutefois, le BAPE recommande de consacrer cette somme pour protéger les milieux naturels.

Rappelons que la construction du poste s’échelonnera du printemps 2012 à l’automne 2013. La ligne sera construite à peu près à la même période. L’ensemble des travaux devrait être complété en 2014. Le coût de la reconstruction du poste et du changement d’alimentation est évalué à 183,9M$. Pour en savoir plus, on consulte le site Internet d’Hydro-Québec ou du BAPE.

Organisations: BAPE, Hydro-Québec, Bureau d’audiences publiques Commission internationale Organisation mondiale Ministère de la Santé Services sociaux

Lieux géographiques: Montréal, Québec, Canada Arrondissement de Saint-Léonard Place Hydro-Québec TransEnergie

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires