Candidats au poste de conseiller d'arrondissement

Guillaume
Guillaume Picard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Saint-Léonard-Ouest

Mario Battista

Union Montréal

Élu depuis 1990, Mario Battista brigue un sixième mandat. « J'ai toujours le feu sacré et j'ai le goût plus que jamais de poursuivre mon travail de conseiller d'arrondissement. Je suis à la retraite de mon métier dans le secteur de l'aviation civile, alors j'ai le temps de travailler à plein temps pour Saint-Léonard. Je m'engage à demeurer disponible et présent, d'être à l'écoute de tous les citoyens. » M. Battista affirme que son équipe a réalisé beaucoup de projets dans le dernier mandat, notamment les travaux de 11 M$ dans le secteur Loyola, pour éviter les refoulements d'égout, mais aussi les travaux de 6,4 M$ pour agrandir et rénover la piscine du Complexe aquatique de Saint-Léonard. « Je m'occupe aussi beaucoup du dossier de la revitalisation de la rue Jean-Talon Est pour lequel j'ai un grand intérêt. Nous avons fait des progrès durant ces quatre dernières années en mettant en place une société de développement commercial et nous nous réjouissons des rénovations de façade à venir grâce au programme PR@M-Commerce. Nous sommes très fiers aussi d'avoir reconnu publiquement la notoriété, le talent et les exploits du Léonardois Roberto Luongo, un membre de la communauté italienne qui a maintenant un aréna à son nom. Nous allons aussi investir 4 M$ dans la modernisation du stade Hébert pour le doter d'une nouvelle surface synthétique et d'une structure gonflable autoportante qui va permettre à tous d'y jouer à l'année. Il y a 2000 jeunes qui jouent au soccer et 400 au football. Ils vont pouvoir bénéficier de ce projet qui devrait être achevé à la fin de 2010. » M. Battista promet aussi de maintenir la fête du citoyen, événement qui devrait, dit-il, avoir encore plus d'ampleur, en 2011, à l'occasion du 125e anniversaire de Saint-Léonard. « On veut aussi revitaliser le secteur Viau-Robert et continuer à travailler avec nos partenaires pour ce faire. »

Martin Lavallée

Projet Montréal

Martin Lavallée, cuisinier de profession, réside à Saint-Léonard depuis trois ans. Il plonge en politique pour la première fois. « J'habite près de plusieurs îlots de chaleur, dans le secteur de la rue Jean-Talon Est, entre Viau et Pie-IX, où il y a trop de stationnements et beaucoup de béton. Il faudrait définitivement verdir le quartier et créer de nouveaux parcs, planter des arbres et des plantes. Une administration de Projet Montréal ouvrirait un éco-quartier dans chaque district de Saint-Léonard pour améliorer le taux de recyclage. Il faut le faire, car les dépotoirs sont saturés et Saint-Léonard est en retard, comme Montréal-Nord, pour ce qui est de la collecte des matières résiduelles. Des poubelles ont été placées sur Jean-Talon, mais notre parti voudrait aller plus loin que M. Bissonnet. » En matière de taxes, M. Lavallée souligne que Projet Montréal s'engage à limiter toute hausse de l'inflation. « Quand le métro va être prolongé, la valeur des maisons et des condos va augmenter, ce qui va équivaloir à une hausse de taxes. Alors, il faudrait qu'il n'y ait pas de hausse de l'évaluation foncière aussi longtemps que le propriétaire demeure dans sa résidence. » Le candidat voudrait aussi que la police cesse sa répression auprès des piétons pour plutôt la diriger vers les automobilistes. « Le piéton a priorité devant un VUS ou un monstre de quatre tonnes. On veut renverser l'orientation de la police en défaveur de l'automobiliste, car les postes de quartier sont trop pro-automobile. On veut aussi aménager des lignes d'autobus en site propre sur la rue Jean-Talon, de la nouvelle station de métro Pie-IX vers les Galeries d'Anjou. On enlèverait les stationnements. Plus tard, on installerait un tramway sur l'artère et on enlèverait les parcomètres le dimanche et les soirs en semaine. » M. Lavallée veut également plus de CPE près des transports en commun et plus de logements sociaux.

Luis Ruivo

Action civique Saint-Léonard

L'homme d'affaires Luis Ruivo se lance en politique pour la première fois afin de régler les irritants qui perdurent à Saint-Léonard. « Après notre élection, nous allons d'abord regarder quelle est la situation financière de l'arrondissement. Il y a des problèmes, définitivement, que tout le monde connaît, comme les refoulements d'égout. Jusqu'à présent, on a vu des réparations qui ont été entamées dans la région où habite M. Battista, mais la réalité, c'est qu'il y a d'autres endroits où les gens vivent la même situation. Il va falloir regarder ça avant que les dégâts ne soient plus importants et que les gens ne soient plus pénalisés. » M. Ruivo parle aussi de sécurité, une dimension qui l'inquiète et dont les citoyens lui parlent. « Il y a un problème fondamental dans la façon dont on gère la sécurité. On a un problème de répartition des ressources et pas assez d'accent sur la prévention. En général, lorsqu'on a besoin de policiers dans les parcs et dans nos rues, on ne les voit pas. Qu'est-ce qu'ils font pour la sécurité des aînés et la prévention dans les parcs ? Une dame me parlait de jeunes qui consomment de la drogue à Laurier-Macdonald. Mais les élus font la sourde oreille malgré plusieurs appels. » M. Ruivo croit par ailleurs que les ressources manquent au CLSC, qui, doit malgré tout les partager avec Saint-Michel. « Une femme vient d'avoir des jumeaux, mais on lui dit que les infirmières qui pourraient l'aider sont occupées dans l'arrondissement voisin. M. Bissonnet connaît bien les gens au fédéral et au provincial. Il aurait pu donner un coup de fil, mais il n'a pas le souci de régler les problèmes et ne met pas les priorités à la bonne place. » Il veut aussi une meilleur fréquence des autobus et son parti s'engage à construire deux centres communautaires et à revoir le déneigement.

Carmelo De Stefano

Vision Montréal

Nouveau venu en politique, Carmelo De Stefano est un Italien d'origine qui réside au Canada depuis plusieurs décennies. Il travaille depuis plus de trois décennies dans le secteur de l'imprimerie et du papier, notamment à titre de superviseur pour une entreprise tournée sur l'international. Il a choisi de porter les couleurs de Vision Montréal, parce que le parti de Louise Harel, dit-il, « fait de l'égalité entre les gens une priorité et parce qu'il y a deux sortes de citoyens à Saint-Léonard et que c'est inadmissible. Si vous prenez le boulevard Viau, par exemple, vous vous rendez compte en y circulant qu'il y a plusieurs classes de citoyens. Il y a le Domaine Chartier 1 et le secteur Viau-Robert, deux quartiers qui démontrent comment les différences sociales persistent dans l'arrondissement. Il faut travailler pour donner la même chance à tous, pour que plus de gens accèdent à la propriété ou à un logement décent. Notre parti s'engage à construire 10 000 logements sociaux ». M. De Stefano promet de se mettre à l'écoute des gens. « Je suis quelqu'un de fiable et je suis toujours au rendez-vous, car je n'aime pas attendre moi-même. J'ai la volonté d'essayer la politique et je crois que l'assiette tourne depuis toujours à la même table d'élus et c'est le temps de changer. Après tant d'années, je pense que les élus (sortants) ont eu leur chance et, dans le fond, ils sont là depuis trop longtemps. Ça prend de nouvelles idées. » S'il est élu, il entend s'attaquer aux problèmes du secteur Viau-Robert et poursuivre les démarches concernant le prolongement de la ligne bleue du métro. « Ce serait vraiment bien pour Saint-Léonard et les autres arrondissements. Il y aurait moins de trafic et de pollution. » Il veut aussi s'assurer que les services de transport pour les personnes âgées soient renforcés et que des arrêts soient aménagés près des résidences.

Organisations: Mario Battista Union MontréalÉlu

Lieux géographiques: District de Saint-Léonard, Secteur Viau-Robert, Montréal Secteur Loyola Boulevard Viau Secteur de la rue Jean-Talon Est Montréal-Nord Galeries d'Anjou Laurier-Macdonald Saint-Michel Canada

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires